Bach à voix basse
Nathalie Stutzmann

MERCREDI 21 AOÛT 2019
20h30

CONCERT
Durée : 2h15
Entracte compris

LIEU
Église Notre-Dame
Sablé-sur-Sarthe

TARIFS
Tarif plein : 38 €
Tarif réduit : 18 €

RÉSERVATION

Sur les réseaux


Par téléphone
 : 02 43 62 22 22
Par mail :
billetterie@lentracte-sable.fr

DISTRIBUTION

Direction
Nathalie Stutzmann

Nathalie Stutzmann contralto
Leon Košavić baryton

Thelma Handy, Nicola Cleary, Naoko Aoki, Patrick Oliva, Martha Moore violons
Jean-Philippe Gandit alto
Alice Coquart violoncelle
Severiano Paoli contrebasse
Diego Nadra, Ingo Müller hautbois
Alexandre Salles basson
Samuel Crowther orgue, clavecin


Johann Sebastian Bach (1685-1750)

Dans la ville de Leipzig où il officie en tant que Cantor, Johann Sebastian Bach écrit dès 1723 plusieurs centaines de cantates, ces pièces vocales qu’il doit notamment fournir chaque dimanche pour le culte. Les Vox Christi et Vox Anima sont personnifiées dans ce vaste corpus,  dont une partie considérable a été perdue. Quand la première, profonde et dramatique, incarne la puissance du Christ, la seconde, terrestre et affligée, exprime la finitude de l’homme et sa quête de salut. Dans l’œuvre de Bach, ce dialogue entre deux figures symboliques marque également la rencontre des deux tessitures les plus graves, masculine et féminine: la voix de basse et la voix de contralto. Nathalie Stutzmann, une des rares véritables voix de contralto, possède une connaissance intime de ce répertoire délicat et subtil. Dans un étonnant moment  de complicité, elle parcourt avec la jeune basse croate Leon Košavić les émois de l’âme humaine devant l’éternel au sein d’un programme particulièrement original et inédit.

NATHALIE STUTZMANN
Pianiste et bassoniste de formation, Nathalie Stutzmann reçoit l’enseignement de sa mère, la chanteuse Christiane Stutzmann, avant d’étudier à l’école d’art lyrique de l’Opéra de Paris auprès de Michel Sénéchal et de Hans Hotter. Proclamée « meilleure contralto du monde » (BR Klassik), Nathalie Stutzmann chante depuis ses débuts avec les plus grandes formations internationales et les plus grands chefs d’orchestres. La chanteuse est formée à la direction par le légendaire Jorma Panula et a pour mentors Sir Simon Rattle et Seiji Ozawa. Cheffe symphonique, la chanteuse fera prochainement ses débuts attendus avec le London Symphony Orchestra et le Seattle Symphony Orchestra. Cheffe lyrique, elle dirigera la saison prochaine les opéras La Dame de pique de Tchaïkovsky et Iphigenie en Tauride de Gluck. En janvier 2019, Nathalie Stutzmann reçoit la plus haute distinction honorifique française en étant admise dans l’Ordre National de la Légion d’Honneur. Avec son ensemble Orfeo 55, alors en résidence à l’Opéra Orchestre National de Montpellier,
la contralto explore jusqu’en 2019 Vivaldi, Bach, Haendel et les grands compositeurs baroques italiens.

PROGRAMME


Johann Sebastian Bach (1685-1750)


Sinfonia BWV 42

Aria BWV 170
« Vergnügte Ruh »
Aria – Alto

Sinfonia BWV 4

Aria BWV 74
« Ich gehe hin »
Aria – Basse

Aria BWV 133
« Getrost ! »
Aria – Alto

Cantate BWV 56
« Ich will den Kreuzstab gerne tragen »
Aria – Basse

——

Aria BWV 42
« Jesus ist ein Schild »
Aria – Basse

Aria BWV 35
« Gott hat alles wohlgemacht »
Aria – Alto

Cantate BWV 106
« In deine Hände, befehl’ ich meinen Geist »
Aria – Duo Alto, Basse

Cantate BWV 82
« Ich habe genug »
Aria – Basse

Nathalie Stutzmann est artiste associée de la Fondation Singer-Polignac.

MERCREDI 21 AOÛT 2019
20h30

CONCERT
Durée : 2h15
Entracte compris

LIEU
Église Notre-Dame
Sablé-sur-Sarthe

TARIFS
Tarif plein : 38 €
Tarif réduit : 18 €

RÉSERVATION

Sur les réseaux


Par téléphone
 : 02 43 62 22 22
Par mail :
billetterie@lentracte-sable.fr


Johann Sebastian Bach (1685-1750)

Dans la ville de Leipzig où il officie en tant que Cantor, Johann Sebastian Bach écrit dès 1723 plusieurs centaines de cantates, ces pièces vocales qu’il doit notamment fournir chaque dimanche pour le culte. Les Vox Christi et Vox Anima sont personnifiées dans ce vaste corpus,  dont une partie considérable a été perdue. Quand la première, profonde et dramatique, incarne la puissance du Christ, la seconde, terrestre et affligée, exprime la finitude de l’homme et sa quête de salut. Dans l’œuvre de Bach, ce dialogue entre deux figures symboliques marque également la rencontre des deux tessitures les plus graves, masculine et féminine: la voix de basse et la voix de contralto. Nathalie Stutzmann, une des rares véritables voix de contralto, possède une connaissance intime de ce répertoire délicat et subtil. Dans un étonnant moment  de complicité, elle parcourt avec la jeune basse croate Leon Košavić les émois de l’âme humaine devant l’éternel au sein d’un programme particulièrement original et inédit.

NATHALIE STUTZMANN
Pianiste et bassoniste de formation, Nathalie Stutzmann reçoit l’enseignement de sa mère, la chanteuse Christiane Stutzmann, avant d’étudier à l’école d’art lyrique de l’Opéra de Paris auprès de Michel Sénéchal et de Hans Hotter. Proclamée « meilleure contralto du monde » (BR Klassik), Nathalie Stutzmann chante depuis ses débuts avec les plus grandes formations internationales et les plus grands chefs d’orchestres. La chanteuse est formée à la direction par le légendaire Jorma Panula et a pour mentors Sir Simon Rattle et Seiji Ozawa. Cheffe symphonique, la chanteuse fera prochainement ses débuts attendus avec le London Symphony Orchestra et le Seattle Symphony Orchestra. Cheffe lyrique, elle dirigera la saison prochaine les opéras La Dame de pique de Tchaïkovsky et Iphigenie en Tauride de Gluck. En janvier 2019, Nathalie Stutzmann reçoit la plus haute distinction honorifique française en étant admise dans l’Ordre National de la Légion d’Honneur. Avec son ensemble Orfeo 55, alors en résidence à l’Opéra Orchestre National de Montpellier,
la contralto explore jusqu’en 2019 Vivaldi, Bach, Haendel et les grands compositeurs baroques italiens.

DISTRIBUTION

Direction Nathalie Stutzmann

Nathalie Stutzmann contralto
Leon Košavić baryton

Nicola Cleary, Patrick Oliva, Naoko Aoki, Thelma Handy, Martha Moore violons
Jean-Philippe Gandit alto
Alice Coquart violoncelle
Severiano Paoli contrebasse
Diego Nadra, Ingo Müller hautbois
Alexandre Salles basson
Samuel Crowther orgue, clavecin

PROGRAMME


Johann Sebastian Bach (1685-1750)

Sinfonia BWV 42

Aria BWV 170
« Vergnügte Ruh »
Aria – Alto

Sinfonia BWV 4

Aria BWV 74
« Ich gehe hin »
Aria – Basse

Aria BWV 133
« Getrost ! »
Aria – Alto

Cantate BWV 56
« Ich will den Kreuzstab gerne tragen »
Aria – Basse

——

Aria BWV 42
« Jesus ist ein Schild »
Aria – Basse

Aria BWV 35
« Gott hat alles wohlgemacht »
Aria – Alto

Cantate BWV 106
« In deine Hände, befehl’ ich meinen Geist »
Aria – Duo Alto, Basse

Cantate BWV 82
« Ich habe genug »
Aria – Basse

Nathalie Stutzmann est artiste associée de la Fondation Singer-Polignac.

Soyez informé de notre actualité !

En vous inscrivant à notre bulletin d'actualité, vous recevrez par email toutes nos informations. Nous portons une attention particulière à ne communiquer que lorsque cela est nécessaire et à ne pas surcharger vos boites email !

Merci pour votre soutien ! Vous allez recevoir un email de confirmation pour valider votre demande. Pensez à vérifier dans vos spams !