Fanfares à la cour
Nulla Dies Sine Musica

JEUDI 22 AOÛT 2019
18h30

CONCERT
Durée : 45 min.

LIEU
Place Dom Guéranger
Sablé-sur-Sarthe

GRATUIT

DISTRIBUTION

Nulla Dies Sine Musica
Guy Estimbre, Amélie Pialoux
trompettes naturelles, trompe de chasse
Arthur Montrobert trompette naturelle
Adrien Muller basse de trompette
Nadia Bendjaballah timbales

Mise en espace Florence Beillacou


Œuvres de Jean-Baptiste Lully, Marc-Antoine Charpentier, Jean-Henri d’Anglebert…

Au sein de La Grande Écurie, l’un des trois groupes d’instrumentistes et de chanteurs qui officient à la Cour de Louis XIV, les trompettes occupent une place de choix. Dans les jardins de Versailles, le corps de talentueux musiciens assure en effet les divertissements en plein air et les cérémonies militaires au cours desquels l’usage des cuivres est de mise. Si ces derniers résonnent de manière éclatante, martiale, et symbolisent le pouvoir, ils accompagnent également les loisirs de la Cour, à cette époque où l’art de la chasse connaît un essor considérable. L’utilisation quotidienne de la trompette à l’époque du Roi Soleil, telle est la découverte proposée par les musiciens de Nulla Dies Sine Musica – qui signifie en latin « pas un jour sans musique ». Dans une formation réunissant trompettes naturelles et timbales, fédérée autour de ce répertoire original, Amélie Pialoux et son jeune ensemble – un des rares spécialisés dans les cuivres historiques – feront sonner sur la place de Sablé une musique vivifiante, rythmée et éminemment festive.

JEUDI 22 AOÛT 2019
18h30

CONCERT
Durée : 45 min.

LIEU
Place Dom Guéranger
Sablé-sur-Sarthe

GRATUIT


Œuvres de Jean-Baptiste Lully, Marc-Antoine Charpentier, Jean-Henri d’Anglebert…

Au sein de La Grande Écurie, l’un des trois groupes d’instrumentistes et de chanteurs qui officient à la Cour de Louis XIV, les trompettes occupent une place de choix. Dans les jardins de Versailles, le corps de talentueux musiciens assure en effet les divertissements en plein air et les cérémonies militaires au cours desquels l’usage des cuivres est de mise. Si ces derniers résonnent de manière éclatante, martiale, et symbolisent le pouvoir, ils accompagnent également les loisirs de la Cour, à cette époque où l’art de la chasse connaît un essor considérable. L’utilisation quotidienne de la trompette à l’époque du Roi Soleil, telle est la découverte proposée par les musiciens de Nulla Dies Sine Musica – qui signifie en latin « pas un jour sans musique ». Dans une formation réunissant trompettes naturelles et timbales, fédérée autour de ce répertoire original, Amélie Pialoux et son jeune ensemble – un des rares spécialisés dans les cuivres historiques – feront sonner sur la place de Sablé une musique vivifiante, rythmée et éminemment festive.

DISTRIBUTION

Nulla Dies Sine Musica
Guy Estimbre, Amélie Pialoux
trompettes naturelles, trompe de chasse
Arthur Montrobert trompette naturelle
Adrien Muller basse de trompette
Nadia Bendjaballah timbales

Mise en espace Florence Beillacou

Soyez informé de notre actualité !

En vous inscrivant à notre bulletin d'actualité, vous recevrez par email toutes nos informations. Nous portons une attention particulière à ne communiquer que lorsque cela est nécessaire et à ne pas surcharger vos boites email !

Merci pour votre soutien ! Vous allez recevoir un email de confirmation pour valider votre demande. Pensez à vérifier dans vos spams !