Bébert et l’omnibus
Yves Robert

DATE
Dimanche 23 MAI ~ 10H
+ Leçon de cinéma avec Ghislaine Lassiaz

DURÉE
1h35

INFOS
Dès 6 ans
France :: 1963
Avec Michel Isella, Martin Lartigue, Pierre Mondy, Blanchette Brunoy, Michel Serrault

LIEU
Cinéma Confluences
Sablé-sur-Sarthe

TARIFS
De 4,90 € à 7,50€

LEÇON DE CINÉMA

À l’issue de la projection Bébert et l’omnibus, la pédagogue Ghislaine Lassiaz reviendra sur des scènes clés de ce long-métrage d’Yves Robert, et plus généralement sur son œuvre (thèmes abordés dans sa filmographie, style…). L’intervention sera illustrée par des documents de tournage, photographies et extraits de films.

Bébert, c’est l’enfant terrible… mais irrésistible ! À la suite d’une exploration mouvementée à la Samaritaine puis dans les rues de Paris, le jeune Bébert est oublié en queue de train par son grand-frère qui s’en est allé courir les filles dans les voitures de tête. C’est parti pour l’aventure ! Bébert va semer la pagaille partout où il va passer, surtout à la gare : les cheminots et les gendarmes n’ont qu’à bien se tenir !

 

Yves Robert est l’un des cinéastes français les plus populaires de sa génération. Né en 1920, son nom reste aujourd’hui associé à quelques-uns des plus gros succès du cinéma français. Avec Le Grand blond avec une chaussure noire (1972) ou Un éléphant, ça trompe énormément (1976), son cinéma marque une recherche de la joie et du bonheur simple, comme Alexandre le bienheureux (1967), l’histoire d’un homme qui se refuse à travailler et décide de se laisser vivre. Considéré comme un grand cinéaste de l’enfance, son adaptation de La Guerre des boutons (1962), lutte acharnée que se livrent deux groupes d’enfants à la campagne, demeure un classique. Dans les années 1990, le cinéaste signe aussi l’adaptation de deux romans de Marcel Pagnol, La Gloire de mon père et Le Château de ma mère. Ces films témoignent d’une vision singulière de l’enfance, celle d’un paradis perdu. Si le cinéaste n’occulte pas la violence qui parsème la vie de ses jeunes héros – violence qu’ils s’infligent entre eux ou qu’ils subissent de la part des adultes – il montre aussi, avec nostalgie, la liberté d’une enfance au grand air dénuée de surveillance avant de devoir rejoindre le monde policé des adultes et de perdre cette insouciance qui faisait de chaque journée une aventure.

DATE
Dimanche 23 MAI ~ 10H
+ Leçon de cinéma avec Ghislaine Lassiaz

DURÉE
1h35

INFOS
Dès 6 ans
France :: 1963
Avec Michel Isella, Martin Lartigue, Pierre Mondy, Blanchette Brunoy, Michel Serrault

LIEU
Cinéma Confluences
Sablé-sur-Sarthe

TARIFS
De 4,90€ à 7,50€

Bébert, c’est l’enfant terrible… mais irrésistible ! À la suite d’une exploration mouvementée à la Samaritaine puis dans les rues de Paris, le jeune Bébert est oublié en queue de train par son grand-frère qui s’en est allé courir les filles dans les voitures de tête. C’est parti pour l’aventure ! Bébert va semer la pagaille partout où il va passer, surtout à la gare : les cheminots et les gendarmes n’ont qu’à bien se tenir !

 

Yves Robert est l’un des cinéastes français les plus populaires de sa génération. Né en 1920, son nom reste aujourd’hui associé à quelques-uns des plus gros succès du cinéma français. Avec Le Grand blond avec une chaussure noire (1972) ou Un éléphant, ça trompe énormément (1976), son cinéma marque une recherche de la joie et du bonheur simple, comme Alexandre le bienheureux (1967), l’histoire d’un homme qui se refuse à travailler et décide de se laisser vivre. Considéré comme un grand cinéaste de l’enfance, son adaptation de La Guerre des boutons (1962), lutte acharnée que se livrent deux groupes d’enfants à la campagne, demeure un classique. Dans les années 1990, le cinéaste signe aussi l’adaptation de deux romans de Marcel Pagnol, La Gloire de mon père et Le Château de ma mère. Ces films témoignent d’une vision singulière de l’enfance, celle d’un paradis perdu. Si le cinéaste n’occulte pas la violence qui parsème la vie de ses jeunes héros – violence qu’ils s’infligent entre eux ou qu’ils subissent de la part des adultes – il montre aussi, avec nostalgie, la liberté d’une enfance au grand air dénuée de surveillance avant de devoir rejoindre le monde policé des adultes et de perdre cette insouciance qui faisait de chaque journée une aventure.

LEÇON DE CINÉMA

À l’issue de la projection Bébert et l’omnibus, la pédagogue Ghislaine Lassiaz reviendra sur des scènes clés de ce long-métrage d’Yves Robert, et plus généralement sur son œuvre (thèmes abordés dans sa filmographie, style…). L’intervention sera illustrée par des documents de tournage, photographies et extraits de films.

Soyez informé de notre actualité !

En vous inscrivant à notre bulletin d'actualité, vous recevrez par email toutes nos informations. Nous portons une attention particulière à ne communiquer que lorsque cela est nécessaire et à ne pas surcharger vos boites email !

Merci pour votre soutien ! Vous allez recevoir un email de confirmation pour valider votre demande. Pensez à vérifier dans vos spams !

Covid-19 : L'Entracte vous informe

 

Chères spectatrices, chers spectateurs,

Nous espérons que ce message vous trouve, vous et vos proches, en bonne santé. En cette période inédite, toute l’équipe de L’Entracte tient à apporter un message de solidarité et de soutien aux personnels soignants, aux personnes impactées par la maladie et aux travailleurs qui continuent à subvenir aux besoins essentiels de tous.

C’est une situation particulière que nous vivons depuis plusieurs semaines. À ce jour, nous avons dû annuler les représentations programmées jusqu’au 15 avril 2020. Seul le spectacle Les habits neufs de l’Empereur a pu être reporté au 12 juin. Nous vous annonçons aujourd’hui qu’en raison de la situation de pandémie du COVID 19,  L’Entracte et le Centre Culturel sont fermés jusqu’à nouvel ordre. Dans ce cadre, nous ne maintiendrons pas les séances du Cinéma du Mercredi des 29 avril et 6 mai, ainsi que la soirée La Grande Entracte prévue le samedi 2 mai 2020.

Le formulaire de remboursement est disponible sur notre site Internet sur la page saison. Nous traitons les courriers dans les meilleurs délais et vous remercions pour votre patience.

D'autres annonces arriveront peut-être mais sachez que nous sommes mobilisés pour vous permettre, après cette période de confinement, de partager ensemble des moments spectaculaires et festifs. Toute l'équipe travaille pour préparer les festivals d'été mais également la Saison 20-21 qui permettront de nous retrouver.

Nous avons hâte !

L'équipe de L'Entracte

Merci pour votre message !